Le secteur des poids lourds est à l'aube d'une révolution numérique

La télématique, la connectivité, les mégadonnées, les services cloud et l'Internet des objets jettent les bases d'une révolution numérique dans le secteur des poids lourds. Ce sont les services qui renferment le plus fort potentiel, et Volvo Trucks met tout en œuvre pour atteindre son objectif de « zéro immobilisation imprévue ».

Cloud Internet.

Le nombre de véhicules connectés augmente chaque jour, ce qui peut contribuer à une disponibilité et une productivité accrues.

Véhicule connecté dans la ville.

Les véhicules connectés peuvent envoyer des données en temps réel, ce qui permet de suivre leur état en permanence.

Les systèmes informatiques modernes se développent si rapidement que tout ce qui apparaît actuellement peut paraître relever de la science-fiction. C'est pourquoi Per Adamsson réfléchit en permanence à l'avenir en sa qualité de Strategy and Business Development Director chez Volvo Group Telematics. 

En utilisant des notions telles que « services cloud », « mégadonnées » et « l'Internet des objets », il explique comment les concepts qui appartenaient il y a peu à notre imaginaire sont désormais devenus une réalité.  

« Suite à l'avènement des smartphones, les avantages de ce que nous appelons la connectivité sont devenus évidents dans la vie de tous les jours », déclare-t-il.

De nos jours, la connectivité est une évidence. Les données sont envoyées dans un « cloud » sur des réseaux sans fil, où elles sont stockées, analysées et distribuées comme un service Internet, ce qui apporte une valeur ajoutée aux différents utilisateurs. 

« Toutes les technologies intégrant un capteur connecté à Internet génèrent des informations utilisateur. S'il existe un secteur où le développement de l'informatique se poursuit à grande vitesse, c'est bien dans l'industrie automobile. À l'heure actuelle, les véhicules génèrent une grande quantité de données. La valeur ajoutée repose dans l'efficacité croissante de nos services et solutions de transport », explique Per Adamsson.

En réalité, les véhicules sont déjà les deuxièmes plus grands consommateurs de données au monde, après les équipements électroniques domestiques 

« En rendant les technologies intelligentes, nous renforçons la rentabilité des activités commerciales du client. »

C'est l'utilisation des informations utilisateur qui distingue les technologies intelligentes des appareils et machines ordinaires.

« Notre objectif ultime est de rendre nos systèmes de données autodidactes. Cela leur permettra de tirer des conclusions statistiques afin de bénéficier d'une efficacité optimale sans intervention de l'utilisateur. Un peu comme si le café était prêt avant même que l'on ait allumé la cafetière. Le système sait quand et comment on aime le café, si bien qu'il n'est plus nécessaire de penser à allumer la cafetière ! »

S'il existe un secteur où le développement de l'informatique se poursuit à grande vitesse, c'est bien dans l'industrie automobile.

Per Adamsson

Strategy and Business Development Director, Volvo Group Telematics

Véhicule connecté à l'atelier.

Grâce à la télématique, les ateliers peuvent commander les pièces et réserver les techniciens en amont de toute intervention d'entretien sur un véhicule.

Les véhicules deviennent également plus intelligents au fur et à mesure de la création de cet écosystème d'appareils intelligents. Il reste encore beaucoup à découvrir, notamment sur la façon dont la connectivité va remodeler le secteur des transports. Certains développements sont toutefois plus prévisibles que d'autres.

Hayder Wokil, Director of Quality and Uptime chez Volvo Trucks, est convaincu que les avancées dans le domaine de la connectivité vont révolutionner l'entretien des véhicules : « Lorsque les différents composants d'un véhicule pourront communiquer sur leur état, nous pourrons alors proposer des moyens inédits pour éviter les immobilisations imprévues », affirme-t-il. 

La disponibilité (d'un véhicule pour effectuer une mission) est un facteur qui prend de l'importance dans le secteur des transports, car des exigences plus strictes rendent les immobilisations imprévues de plus en plus coûteuses. D'après les recherches menées par Volvo Trucks, le coût direct d'une immobilisation imprévue est estimé à environ 1 000 € pour une société de transport européenne moyenne. Et cette somme ne couvre que les coûts directs, tels que le dépannage, les réparations et le manque à gagner sur le transport. Les coûts indirects (marchandises détruites, pertes de revenu découlant d'une réputation entamée) sont encore plus difficiles à déterminer. 

« L'optimisation de la disponibilité joue un rôle décisif dans la survie de toute société de transport. Le véhicule doit être opérationnel pour rapporter de l'argent à son exploitant. » 

Tel est le principe sur lequel repose la vision de Volvo Trucks, à savoir qu'aucun véhicule Volvo ne sera affecté par une immobilisation imprévue. D'après une récente étude menée par Volvo Advanced Technology and Research, huit immobilisations imprévues sur dix auraient pu être évitées si l'entretien était plus dynamique et basé sur l'état réel de chaque véhicule. Avec la connectivité, c'est désormais possible. Le fait de connaître l'état d'un véhicule en temps réel permet de réaliser la maintenance en une seule intervention et au bon moment, réduisant ainsi le risque de dommages indirects très coûteux, car un composant défectueux peut facilement avoir un impact négatif sur d'autres. 

« Au cours des cinq prochaines années, les sociétés de transport devraient accroître leur pression sur les constructeurs de poids lourds pour que ceux-ci s'assurent que leurs véhicules offrent une disponibilité accrue. C'est la raison pour laquelle Volvo Trucks gère actuellement plusieurs projets de recherche visant à garantir une disponibilité élevée pour ses clients. Toute immobilisation imprévue est une immobilisation de trop. Son impact peut se révéler dévastateur sur la santé financière d'une société de transport », ajoute Hayder Wokil.

Volvo Trucks utilise déjà la télématique pour suivre l'usure de pièces telles que les dessiccateurs d'air, les batteries, les freins et les embrayages.* Toutefois, même s'il était techniquement possible d'équiper chaque composant d'un véhicule de son propre capteur, cette opération rendrait le véhicule vraiment trop coûteux. Il est donc nécessaire de trouver des solutions pour analyser les données qui couvrent la totalité du véhicule. 

Lorsque les différents composants d'un véhicule pourront communiquer sur leur état, nous pourrons alors proposer des moyens inédits pour éviter les immobilisations imprévues.

Hayder Wokil

Director of Quality and Uptime, Volvo Trucks

Dans cette optique, Volvo Trucks mène plusieurs projets de recherche sur la connectivité. L'un d'entre eux est le projet In4Uptime, géré par Fredrik Bode de Volvo Group Trucks Technology. Ce projet vise à exploiter le plus de données disponibles possible. D'après Fredrik Bode, il faut combiner trois types de données différents pour diagnostiquer et anticiper l'état d'un véhicule.

« Nous utilisons tout d'abord les signaux fournis par le véhicule lui-même. C'est-à-dire les informations récupérées par le réseau de capteurs et d'unités de commande du véhicule. Nous utilisons ensuite les données enregistrées sur les autres véhicules comparables, par exemple l'historique de leur entretien dans nos ateliers. Enfin, nous utilisons des données externes qui ne proviennent pas du véhicule, mais d'Internet ou de fournisseurs externes, par exemple les informations sur la circulation ou les données météorologiques. » 
 

Véhicule connecté sur la route.

La réduction du nombre d'immobilisations se traduit par une efficacité et une rentabilité accrues pour le propriétaire du véhicule.

Toutes ces informations sont réunies et croisées, et tout écart par rapport à la moyenne est identifié comme possiblement annonciateur d'une défaillance imminente. S'il apparaît que le véhicule se trouve dans un meilleur état que prévu, l'intervalle entre deux entretiens peut être rallongé.

Le projet In4Uptime vise à développer des méthodes de tri des données et à identifier les facteurs décisifs lors de la défaillance d'un composant. Au final, ces méthodes sont utilisées pour développer des logiciels intégrant des modèles et des algorithmes qui anticipent le moment où le niveau d'usure nécessitera une intervention sur le véhicule. 

« C'est comme si on prêtait l'oreille au véhicule, qu'on l'écoutait et qu'il nous prévenait lorsqu'un problème est imminent. L'accès à ces informations nous permettra de rendre nos véhicules plus efficaces, dans l'optique d'accroître la rentabilité des sociétés de transport exploitant des véhicules Volvo. »

*Les services de connectivité susmentionnés font partie du Contrat de Service Volvo Gold dans certains pays.

Nouveaux termes et expressions inédites

[connectivité]
technologie de base qui permet l'échange de données à grande échelle. Dans les technologies intelligentes, la connectivité est le résultat de connexions Internet sans fil.

[mégadonnées]
gros volumes de données collectées sur une échelle telle qu'il est difficile de les traiter et de les analyser à l'aide de logiciels standard.

[service cloud]
service Internet qui stocke, distribue et analyse les informations. Les données sont analysées à l'aide de données statistiques et d'algorithmes qui apportent une valeur ajoutée à un panel d'utilisateurs varié.

[l'Internet des objets]
réseau d'équipements liés à l'aide de la connectivité. L'échange de données dans l'Internet des objets contribue à accroître la valeur, car les équipements intelligents sont en mesure de fournir les services qui correspondent aux besoins de l'utilisateur.

Contenu connexe

Dispo Express aux États-Unis

Taylor White, vice-président d'AMX, a de nombreuses raisons de choisir Volvo. Le nouvel Uptime Center de Greensboro (Caroline du Nord) permet à son entreprise de gagner du temps et de l'argent....

Une minute – Sécurité active

Les nouvelles technologies permettent d'intégrer des systèmes de sécurité active de plus en plus sophistiqués dans les poids lourds. En aidant les conducteurs à éviter les accidents, ces systèmes sauvent des vies et rendent la route plus sûre pour ...

L'approche informatique

Savoir en temps réel où se trouvent vos véhicules et ce qu'ils transportent précisément est crucial. C'est ce qu'est parvenu à faire Ben van Leeuwen, de chez Frigolanda....

Filtrer les articles

5 true 5